Ils ont le look coco, le look qui leur colle à la peau ! « Le look moulleau »

Ils ont le look coco, le look qui leur colle à la peau ! Ils ont le look « MOULLEAU » ; un air de nulle part ailleurs, un air entre deux, spécifique à ce microcosme, sorte de banlieue d’Arcachon. Il faut avant tout avoir l’air décontracté…

Ils ont le look coco, le look qui leur colle à la peau !

Ils ont le look coco, le look qui leur colle à la peau !

Je me suis assise en compagnie d’une amie à l’heure de l’apéritif, déguster un verre de tariquet à l’Hermitage, night-club l’hiver, transformé en café club, le local empiétant sur le trottoir car la clientèle estivale affectionne beaucoup cet endroit, « très sympa ! »

Ils ont le look coco, le look qui leur colle à la peau ! Une jeune femme prend place, chaussée de baskets, le pull négligemment jeté sur les épaules, nanti de son compagnon , la cinquantaine dépassée, vêtu d’un long et large tee-shirt, dégoulinant sur un jean délavé, le regard vague, inexpressif. Arrivent quatre de leurs amies qui complètent la table, le visage grillé par le soleil. Elles prennent, elles aussi un verre de tariquet, la clope à la main, envoyant des volutes de fumée languissantes,qui se mêlent aux effluves de gaz oïl des voitures circulant autour du rond point d’en face. Deux d’entre elles portent sur leur visage les stigmates de la cigarette : la peau boursouflée, jaunie, le sourire laissant entrevoir les dents noircies par la nicotine.

Ils ont le look coco, le look qui leur colle à la peau ! Elles sont toutes vêtues, fashion-victime. La jeune serveuse, super bronzée, très « fun », les épaules de nageuse internationale, style surf, installe un couple en face de moi, blonde décolorée, la peau burinée, le nez écrasé, comme le lama de ma voisine. Lui, la chemise flottante aux manches retroussées, tombant sur le jean, d’un age indéterminé fume le cigare. Ils ne se parlent pas ; ils n’ont rien à se dire !

A côté de moi, un autre personnage, look à la Lionel Richie, prend place avec sa compagne, le jean zébré, les chaussures démesurément longues et blanches, le même nez épaté et retroussé que la personne d’en face. Quel est donc le chirurgien esthétique local qui leur a refait le nez standard ?

Ils ont le look coco, le look qui leur colle à la peau ! Juste à ma droite, toute la famille, BCBG s’est installée, le père, cadre dynamique, porte un bermuda très classe et le tricot Lacoste, il discute avec son interlocuteur du même style, de la partie de bateau au banc d’Arguin. Il lui recommande d’emmener l’apéro pour le week-end prochain, tandis que leur fils, un ado , inscrit dans une école privée,la mèche blonde balayée sur son front, gobe les parole des adultes. Ici, on se congratule ; c’est l’endroit fréquenté par toutes les personnalités du coin, le maire,ou tel chef d’entreprise ou sommité médicale ou ministre…Sans connaître personne, si vous êtes en bonne compagnie, on vient vous embrasser car, ici, vous devenez,en quelques secondes les amies de vos amies.

Ils ont le look coco, le look qui leur colle à la peau ! A l’entrée du MOULEAU, c’est le bar de l’Oubli ,l’autre endroit très branché, fréquenté par une population plus hétéroclite : de la jeune nana déjantée, à, la starlette couverte de marques ( Dolce Gabbana, Chanel ,Dior…) vraies ou fausses super fashion, la bimbo sexy, au fils à papa qui a garé en évidence son nouveau cabriolet au couple,B.C.B.G  accompagné de leur rejetons dégustant des glaces, au vieux ressorti qui tente un dernier coup de drague !

Ils ont le look coco, le look qui leur colle à la peau ! Tout ça, a un petit air de « m’as-tu vu », un tantinet snobinard, qui se veut « vachement » décontract. Bref, là, « on se la pète, grave » selon le langage des ados.

Mais tout le monde y trouve son compte. La semaine prochaine, gageons d’y revoir les mêmes, assis au même endroit, tirant leur cigarette et leur ennui par bouffées délirantes.

Ils ont le look coco, le look qui leur colle à la peau ! celles-ci oui

elisabeth-cadilhon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*