MEETIC, UN MYTHE ? Draguer sur internet c’est mâle

MEETIC, UN MYTHE ?   Il suffit de cliquer sur le net et les célibataires en mal être, désireux de faire des rencontres, n’ont que l’embarras du choix .Toute une série de sites déferlent sur le marché : meetic, premier club de rencontre européen, suivi de meetic affinity, go, B2, super rencontre, rencontre .com, net club, parship…etc.

MEETIC, UN MYTHE ? Chaque jour, de nouveaux adhérents s’y inscrivent, voguant parfois de l’un à l’autre pour tenter de trouver l’âme sœur.

MEETIC, UN MYTHE

Un livre à ne pas manqué

MEETIC, UN MYTHE ? Un clic.

Sophie, jeune journaliste en herbe, a voulu en savoir davantage sur les fans de ces fameux sites et décide elle-même de se mettre en contact sur l’un d’eux .Ils ne sont pas gratuits mais elle a pu choisir l’offre la plus alléchante car les tarifs eux aussi varient suivant le temps : 20 euros pour deux mois, 35 euros pour trois mois, 60 euros pour 6 mois. Il y a aussi la carte premium avec les VIP. Elle hésite pour le coût ! Les candidats se présentent sous forme de fiche avec une bande annonce, un pseudo et un mot de passe, leur âge (à vérifier), leurs loisirs, leurs goûts, leur désir sur la personne de leur choix : séduisante, autant que possible. Un vocabulaire spécifique afflue : chat, visite, flash on line of line .Les pseudos : caméléon, tchanquet 33, roocken cool, bingo43 ; electron 119, mercoyoh 1, loffe, super sexy, mikmistral, n’incitent guère à une envolée lyrique. Au hasard, qui est bingo 45 ? Veuf, 58 ans, commerçant, cherche personne pour partager moments de vie. Homme 45ans cherche femme entre 30 et 35 ANS, après expérience douloureuse, aime promenades, en montagne, rando, voyages, sorties. Les profils abondent, certains y joignent leur photo ou tout un album ; brusquement, vous partagez ainsi l’intimité d’un inconnu qui compte vous flasher. Une réponse est attendue. Immédiatement après l’inscription, Sophie se voit flasher par Mikemistral, Power 33, Mosovite 24, Marin Pécheur 58…Hop, elle clique sur l’annonce : vous avez des chances de tomber amoureuse car vous avez 75% d’affinité avec Mike. Immédiatement, la magie s’opère. Ton profil m’intéresse, peux tu m’envoyer ta photo ? Un défilé de visages apparaît, les uns rieurs, d’autres plus maussades, affichant leur mensuration, leur poids ,leurs affinités. Le marché est effervescent, le choix infini, le contact est simple, un clic… Vous y ajoutez une demande de « devinons-nous » avec des questions bateaux, quel est votre jeu préféré ? Aimeriez-vous habiter un appartement, la campagne, une maison ? Les mails succèdent aux mails. L’imagination se met en route : est-il grand, beau, généreux, ce Mikemistral ? Sophie observe sa photo le portrait semble sympathique, il a de beaux yeux rieurs …

 

MEETIC, UN MYTHE ? Rencontre

Sophie répond enfin sur flashs successifs de ce prétendant pressé .Ils se donnent  rendez vous devant une église, un lieu facile à repérer .A la sortie de l’autoroute, elle se dirige vers le parking : « j’aperçois le fameux prétendant traverser le trottoir, tenant en laisse un bouledogue couvert de bandelettes blanches ! Je n’avais plus qu’une envie, faire volte face mais trop tard, il était déjà là. Je découvre le personnage, couvert de bijoux Hermes , portant une chevalière à la main droite »déclare t’elle .Avec consternation, Sophie observe ses pieds de geisha. Elle n’aime pas les ministoys ! Ne pouvant échapper au rendez vous, elle propose de prendre un pot  pour faire connaissance. « Impossible, lui déclare-t’il et le chien ? »Impossible d’ailleurs d’avoir toute conversation car le pauvre animal n’a cessé d’aboyer. Le mâle lui suggère de faire une promenade dans le parc, à proximité. Sophie ne parvient pas à entendre son interlocuteur, chaque parole, interrompue par un aboiement. Elle porte des bottes à talons haut qui s’enfoncent dans le terrain humide et doit traverser un pont où coule un ruisselet. Plouf, l’animal y plonge. Mike, son prétendant, affolé s’écrie : « Sophie, vite, plongez récupérer mon chien ; il va se noyer et je ne sais pas nager ! » Sophie, ayant quelque connaissance des animaux sait pertinemment qu’un chien ne peut se noyer. Avec calme, elle observe Mike, au comble de l’angoisse et de la terreur « Dépêchez-vous, il va mourir. » L’animal, instinctivement agite ses pattes et revient vers le bord. Il est couvert d’algues. Mike, ressuscité s’occupe de nettoyer son chien adoré tandis que Sophie fait tapisserie ; elle n’est pas à la hauteur : l’enjeu est trop important ; elle ne peut rivaliser  avec le chien. Pressée de mettre fin à cette rencontre, elle prétexte un rendez vous professionnel, plantant là le maître et son bouledogue. De retour à son domicile, elle lui envoie un mail : « Tchao Mike, je ne suis pas une meuf qui aime les clebs aboyeurs, alors bon vent et larguez les amarres ! »

MEETIC, UN MYTHE ? Seconde tentative

Ne pas rester sur un échec, telle est sa devise .Sophie est attirée par une étrange annonce : « H surprenant ; un homme avec un grand H et qui assure avec plein d’humour, d’imagination, pas coincé de la vue , en se donnant les moyens de la croquer avec insolite, très curieux de beaucoup de choses, passionné de voyages, du soleil, de la mer, de la farniente  ou ballade en bateau vers l’ile de Ré ou Oléron, aimant les chevaux : j’en ai , joueur de golf mais fini les compétitions ,juste le plaisir d’être entre amis avec soirées où on refait le monde avec rires mais rassurez vous ,j’aime aussi les moments à deux car quand j’aime, je désire et quand je désire c’est surtout n’importe où ,n’importe quand…Ah, je cherche qui ? Sourire ,euh une femme avec un grand F et surtout pas une femme ordinaire, non merci ne se suffisant pas de fadeur et ayant les moyens de ses désirs par sa capacité à agir et oser la vie…Pas ce style de tapisserie, fade, triste ,superficielle ,sans fantaisie ,très coincée , seulement capable de paroles et de paraître ,non une femme avec un grand F, passionnée et passionnante avec toute sa féminité et sa douceur pour une harmonie sublime épanouissante dans la durée et l’émotion ; alors vous peut être ? Mais, s’il vous plait, pas de tricheries, soyons vrais ! » H surprenant répond avec grand enthousiasme à la fiche de Sophie. « J’aime beaucoup votre fiche, oui, vraiment, très attirante…Aussi, Sourire, très envie de savoir si cette vraie et grande personnalité est plus capable d’agir et d’oser que de seulement briller en paroles .Alors, voyons : un inconnu vous donne rendez vous dans un hôtel feutré .Vous entrez dans la chambre ; sur la table, une bouteille de champagne ,sur le lit, un bandeau que vous mettez sur vos yeux .Soudain, la porte s’ouvre, il entre : la découverte troublante et sensuelle de l’inconnu pare sa douceur et le plaisir qu’il vous donne dans de très longs préliminaires si tendres et caressants .Mais, Sourire, avez-vous la personnalité suffisamment fantaisie et d’audace pour être capable de l’oser en réel ? Si  oui, alors je crois que nous avons beaucoup de choses à nous dire et encore à partager et donc, voici mes coordonnées. Curieuse , Sophie appelle l’homme surprise qui l’invite à se rendre chez lui dans sa propriété landaise, à condition de jouer le jeu : en tenue d’Eve, les yeux bandés et lui , en tenue d’Adam , les yeux bandés, l’accueillerait avec la bouteille de campagne ,posée sur une table .Un brin méfiante mais peu effarouchée et intriguée par cet hurluberlu, Sophie  acquiesce .Elle parvient facilement à la demeure de l’inconnu, guidée par la voix de son téléphone , une voix agréable, inspirant confiance . Elle entre, se voilant les yeux de son foulard ,tout en gardant un léger espace ,lui permettant d’entrevoir les lieux, mais en plein mois de janvier , la frilosité l’emporte ; elle ne peut se résoudre à la nudité ; elle observe les lieux :une grande pièce avec au milieu un immense billard ; puis un escalier d’où descend Adam , très réel ,le bandage sur les yeux , le corps blanc comme un linge ,le ventre bien rebondi et le sexe peu incitateur .Bref , rien d’un Don Juan mais le contact est amorcé .Adam s’approche , lui tend la main, la dirigeant vers le billard .Aussitôt Sophie pige  immédiatement : tel est l’objet du fantasme .Elle explique sa fragilité de femme comme argument pour échapper à ses assauts  et dévoile son jeu. « Très curieuse de vous rencontrer, mais je ne suis pas celle que vous croyez dit elle avec rire ; je suis journaliste et j’enquête sur les visiteurs des sites». Surpris, Adam enlève son bandeau, scrutant son interlocutrice avec insistance mais bon joueur, l’invite à partager une coupe de champagne, puis à un repas spaghetti, car «  c’est, dit il, mon seul talent culinaire. » Après une discussion franche, il lui fait visiter sa propriété, bien réelle, et prend congé amicalement .En fait, l’homme avec un grand H, en instance de divorce, souhaitait rebouster sa libido, avec comme objet fétiche un billard pour femme avec un grand F ; fragile s’abstenir !

MEETIC, UN MYTHE ? Une garde malade

Troisième tentative. Gérard (pseudo Starky 98) est chef d’entreprise à Chamonix. Il rédige plusieurs messages pour prendre contact avec Sophie et lui envoie une photo. Grand, très brun, souriant, le portrait d’un jeune premier. Elle lui donne ses coordonnées et, un après midi, une  longue conversation s’amorce par téléphone. Sophie a droit à tout un déballage sur la vie, les échecs, le divorce de son interlocuteur et les problèmes de son fils, accro à la drogue. Difficile d’interrompre le monologue. Puis, avec forces détails, il énumère les défauts et négligences intimes de sa dernière compagne : strings peu nets et affaires personnelles laissées à l’abandon. Il se livre totalement à des confidences comme si Sophie avait partagé son existence .Recherchait il un psy ? Pas seulement car Gérard allait subir une intervention chirurgicale des « coucougnettes ».Avec un grand enthousiasme, il lui propose de l’inviter dans son manoir, à son retour de l’hôpital pour veiller sur lui .Ce charmant prétendant pensait trouver non seulement une confidente mais une garde malade ! Sophie a cessé ses investigations. Trop de temps perdu .La fiction dépasse la réalité. Certains  se livrent à un véritable déballage pour mieux capter et séduire l’autre. Comment discerner le vrai du faux ? Ouf ! Quittons le monde virtuel et savourons le plaisir de la rencontre inopinée, même si celle-ci devient éphémère.

MEETIC, UN MYTHE ? Découvrez cet excellent livre de Frederic Hestier

Draguer sur internet c’est mâle!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*